Créer un site internet pour son cabinet d’avocat est aujourd’hui une étape indispensable pour communiquer et se créer une clientèle. Un site internet d’avocat performant est un site vitrine qui reflète le professionnalisme du cabinet et valorise les expertises des collaborateurs. Lors de la création de votre site web, il faudra respecter certains points essentiels : design, contenu éditorial conforme à la réglementation et référencement. Nous détaillons dans cet article les étapes de création d’un site internet d’avocat.

Étape n°1 : Faire valider le nom de domaine

La première étape pour créer le site internet de son cabinet est de faire valider son nom de domaine. Au moment de la création du site avocat, il faut informer sans délai le Conseil de l’Ordre et lui communiquer le nom de domaine choisi. Il est en effet inscrit à l’article 10.5 du Règlement Intérieur National du CNB :

« Le nom de domaine doit comporter le nom de l’avocat ou la dénomination du cabinet en totalité ou en abrégé, qui peut être suivi ou précédé du mot « avocat »».

Cependant, il n’est pas possible d’accoler le nom de l’avocat avec son domaine d’expertise comme par exemple “avocat-droit-des-familles.com” : 

« L’utilisation de noms de domaine évoquant de façon générique le titre d’avocat ou un titre pouvant prêter à confusion, un domaine du droit ou une activité relevant de celles de l’avocat, est interdite. »

Une fois validé, le nom de domaine est enregistré par la Commission Publicité Démarchage et Communication. Par la suite, si l’avocat décide de modifier le contenu de son site ou de le faire évoluer, il devra en notifier à nouveau le Conseil de l’Ordre. 

Étape n°2 : Le choix de la solution technique

Créer son site par soi-même

Pour la création de votre site avocat, vous pouvez opter pour une solution maison. Pour les débutants, les éditeurs de sites web proposent des solutions techniques faciles d’approche comme WordPress ou encore Wix qui sont très simples à prendre en main. Cependant, vous serez sans aucun doute confrontés à la problématique du manque de temps… Sans oublier le besoin de personnalisation de son site pour l’adapter aux valeurs de son cabinet. Ces éditeurs proposent certes des modèles de site simples et rapides à mettre en place mais cependant difficiles à personnaliser par soi-même si on ne connaît pas quelques lignes de codes. 

Ajoutez-cela à votre temps de travail au cabinet, faire son site internet d’avocat par soi-même semble être un vrai défi. 

Faire appel aux services d’une agence web ou d’un freelance

Si vous n’avez ni le temps ni l’envie de vous occuper de la création de votre site internet avocat, dans ce cas optez pour l’externalisation de ce service. Faire appel à un spécialiste de la création de site web vous permettra de décrire vos besoins et l’agence ou le freelance sera capable de les traduire en termes de design et de contenu éditorial. Ces experts du web pourront également gérer toutes les contraintes techniques (hébergement, migration en HTTPS, sécurité des données etc.) et les problématiques de référencement du site. 

Étape n°3 : Le choix du design et de l’apparence de son site

a) Le design général

L’apparence d’un site indique immédiatement à l’utilisateur la qualité du travail proposé. Un design recherché permet d’affirmer son professionnalisme et de rassurer sur la qualité de son travail. Il est important que la charte graphique reflète le positionnement de votre cabinet, à établir en fonction des valeurs que vous souhaitez communiquer. 

b) Les couleurs

En règle générale, les sites internet performants ont une charte graphique claire, autour de 2 ou 3 couleurs, pas plus. 

Dans le choix de vos couleurs, veillez à : 

  • avoir un fond blanc ou gris
  • utiliser des couleurs sobres pour la typographie (noir, bleu ou gris foncés de préférence)
  • éviter les couleurs trop originales

c) La typographie

Le choix de la typographie en dit long sur une personnalité, en l’occurence ici, sur l’univers du cabinet d’avocat. Si vous souhaitez véhiculer une image moderne de votre cabinet, privilégiez les typographies actuelles, très épurées, sans serif comme Helvetica ou Roboto. En revanche, si vous souhaitez refléter une image plus traditionnelle et classique de votre cabinet, alors faites le choix d’une police d’écriture qui l’est tout autant comme Times New Roman, par exemple. 

Facilitez la lisibilité du contenu de votre site en veillant à la taille de la police ainsi qu’à l’interligne et l’espacement entre les lettres. Ces détails simples améliorent considérablement l’expérience utilisateur de votre site.

d) Les images

Personnalisez votre site internet en intégrant une photographie de vous et des avocats qui composent le cabinet, ainsi qu’une photo du cabinet en lui-même pour permettre à vos prospects de se projeter et d’avoir confiance. 

Attention toutefois à la taille de vos images : elles ne doivent pas être trop lourdes au risque de ralentir le chargement global de votre site. Bien sûr, vous devez avoir les droits sur vos images et vous pouvez utiliser des banques d’images libres de droit comme Unsplash, Pixabay ou Fotomelia.

Étape n°4 : Le choix de la structure du site

Plus la structure de votre site internet d’avocat sera simple et claire, plus vous retiendrez l’attention de l’internaute sur votre site. Inutile de le surcharger d’informations, votre site est un site vitrine : il doit avant tout refléter une image positive de votre cabinet. Pour cela, privilégiez une structure simple de menu comme par exemple : 

  • présentation du cabinet
  • les collaborateurs
  • services
  • blog et actualités 
  • contact

Avec votre site internet avocat, vous souhaitez rassurer et convaincre votre prospect de vous contacter. Encouragez au maximum l’internaute à vous recontacter via des boutons Call-To-Action, communément appelés CTA pour : 

  • vous contacter
  • s’inscrire à votre newsletter
  • visiter vos réseaux sociaux

Bien sûr veillez à ne pas être trop agressif dans votre communication. 

Étape n°5 : La création d’un contenu éditorial d’autorité

Dans cette première partie de l’article, nous nous sommes longuement concentrés sur l’apparence du site web. Cependant, il ne faut pas pour autant négliger l’importance du contenu éditorial de votre site web. Pour faciliter la diffusion de l’information sur votre site, nous vous recommandons de créer ces pages de contenu : 

  • une page biographie 
  • une page dédiée à la création du cabinet 
  • une page de contenu sur le positionnement du cabinet, ses valeurs et ses éléments différenciants
  • une page par type de prestation proposée 
  • une page contact avec le nom de votre cabinet, vos coordonnées, un formulaire de contact et la localisation via Google Maps

Nous vous recommandons par ailleurs de créer un blog pour publier des articles à valeur ajoutée sur le secteur juridique. Votre blog vous permettra de vous positionner comme un expert dans votre domaine et cela enverra un bon signal à Google en indiquant que vous publiez régulièrement du contenu sur votre site. N’oubliez pas de partager vos articles de blog sur vos différents réseaux sociaux pour que vos clients et prospects puissent y accéder régulièrement. 

Étape n°6 : Optimiser son site pour le référencement

Nous avons rédigé cet article complet pour optimiser le référencement de son cabinet d’avocat, n’hésitez pas à le consulter ici

Pour rappel, pour optimiser le référencement de votre site : 

  • sélectionnez vos mots-clés SEO en fonction de leur volumétrie 
  • rédigez du contenu de qualité sur votre site
  • développez votre maillage interne en faisant des liens cohérents entre les pages de votre site
  • travaillez vos liens externes en vérifiant les profils des liens que vous recevez 
  • optimisez les temps de chargement de votre site

Étape n°7 : Le respect de la déontologie

Comme nous l’avons dit précédemment, le nom de domaine doit être conforme à la déontologie. Par ailleurs, le RNI rappelle qu’il est interdit de diffuser des publicités sur son site internet : 

« Le site de l’avocat ne peut comporter aucun encart ou bannière publicitaire, autres que ceux de la profession, pour quelque produit ou service que ce soit. »

« Il ne peut comporter de lien hypertexte permettant d’accéder directement ou indirectement à des sites ou à des pages de sites dont le contenu serait contraire aux principes essentiels de la profession d’avocat. » (art. 10.6)

Par ailleurs vous devez indiquer les mentions légales avec les informations essentielles de votre cabinet : 

  • la raison sociale du cabinet
  • son adresse
  • sa forme juridique
  • les coordonnées du directeur de publication
  • les coordonnées de l’hébergeur du site
  • les crédits liés à la propriété des contenus utilisés ou produits

Vous devrez également créer une page de Politique de confidentialité en indiquant la technologie du cookies que vous utilisez. 

Conclusion

Ces étapes vous permettront de créer un site internet d’avocat performant et adapté aussi bien aux exigences de la profession qu’à celles du monde du web. 

Articles connexes :

Sources :

https://www.cnb.avocat.fr/fr/reglement-interieur-national-de-la-profession-davocat-rin

https://www.sdlv.fr/blog/site-internet/site-internet-avocat